Roland Garros numéro 7 pour Nadal

218

Roland Garros numéro 7 pour Nadal

Rafael Nadal a terminé le travail ce lundi face à Novak Djokovic (6-4, 6-3, 2-6, 7-5), après l’interruption par la pluie de leur finale entamée la veille. L’Espagnol remporte le tournoi de Roland Garros pour la septième fois de sa carrière, un record.

La pluie n’y aura rien changé. Ce lundi, Rafael Nadal s’est vengé de Novak Djokovic, qui avait pris le meilleur lors de leurs trois derniers affrontements en finale d’un tournoi du Grand Chelem, en reportant les internationaux de France pour la septième fois dans sa carrière. Grâce à ce 11e titre majeur, l’Espagnol empêche surtout le Serbe de réaliser le fameux “Grand Chelem” à cheval sur deux années, dont on parlait tant ces dernières semaines. Cette 7e victoire à Roland Garros permet au natif de Majorque de dépasser Björn Borg (Suède), qui avait lui aussi inscrit six fois son nom au palmarès parisien, et d’être désormais le seul détenteur du record.

Interrompue par la pluie dimanche soir, après trois heures de jeu et alors que Nadal menait 6-4, 6-3, 2-6, 1-2, la finale n’aura duré que 49 minutes de plus ce lundi. Tandis qu’il avait quitté le court très nerveux dimanche, Rafael Nadal s’est présenté bien plus serein en début d’après-midi, parvenant à breaker immédiatement Djokovic sur le premier jeu du Serbe. Les deux hommes ont offert un superbe spectacle au public du court central, avant que le numéro un mondial ne plie sur la première balle de match en faveur de Nadal, réalisant une double-faute sur son service. Le Majorquin a immédiatement fondu en larmes, avant de courir vers son clan dans les tribunes, et de se livrer à la traditionnelle cérémonie de remise des trophées, où il n’a pu cacher sa joie : “J’ai perdu trois finales du Grand Chelem contre lui, je suis très content, c’est une grosse émotion.

Laver attendra encore

Comment ne pas voir Rafael Nadal comme le meilleur joueur de tous les temps sur terre battue, après cette septième victoire à Roland Garros ? L’Espagnol, qui vient de fêter ses 26 ans, peut logiquement espérer en gagner d’autres dans les années à venir. En 53 matchs disputés à Paris, le numéro 2 mondial, qui aurait été dépassé par le Suisse Roger Federer s’il avait perdu cette finale, en a remporté 52, pour un seul revers en 2009, contre le Suédois Robin Soderling, et alors qu’il avait des circonstances atténuantes (blessures aux genoux, divorce de ses parents).

Après avoir remporté le tournoi de Monte-Carlo pour la 8e fois, celui de Barcelone pour la 7e et celui de Rome pour la 6e, on peut dire que Rafael Nadal conclut sa saison sur terre battue de la plus belle des manières. Depuis 2005, il y a gagné 227 matchs sur 236 disputés. Quant à Novak Djokovic, qui courrait après le Grand Chelem à cheval sur deux saisons, il rejoint les illustres Pete Sampras, Roger Federer et Nadal, justement, dans la liste des joueurs ayant échoué à un tournoi de cet honneur. Depuis Donald Budge (1938) et plus récemment Rod Laver (1962, 1969), il est donc le quatrième tennisman en 43 ans à manquer la dernière marche permettant de posséder les quatre plus grandes coupes en même temps.

0 Partages