Paris, une première qui fait mal

347

Paris, une première qui fait mal

Première défaite pour le Paris Saint-Germain version Carlo Ancelotti, en quarts de finale de la Coupe de France face à l’Olympique Lyonnais (1-3). Nenê avait ouvert le score sur un penalty litigieux (18e), mais l’OL a répondu rapidement grâce à Källström (25e) et Lisandro Lopez (39e), puis Gomis a définitivement plié le match (90e). Fin de série pour les Parisiens qui restaient sur 17 matches sans défaite.

Il fallait bien que l’incroyable série parisienne de 17 matches sans défaite s’arrête. Mais, à défaut des récents matches où le club de la capitale méritait amplement de s’incliner, le PSG aurait pu légitimement croire en la qualification pour les demi-finales de la Coupe de France.

Sauf que Paris est tombé face à un mur nommé Hugo Lloris, le gardien de l’Olympique Lyonnais étant tout bonnement en feu 90 minutes durant, validant quasiment à lui tout seul le billet pour le dernier carré de la Coupe nationale.

Pour cette rencontre, outre la titularisation d’Olivier Douchez, l’entraîneur transalpin Carlo Ancelotti décidait d’aligner une défense inédite avec la charnière Alex – Diego Lugano, accompagnée du tandem Jallet- Armand sur les côtés, tandis que Kévin Gameiro occupait le front de l’attaque.

Côté Lyonnais, Rémi Garde optait pour une équipe quasiment type avec notamment une doublette Lisandro – Gomis en pointe.

Seul Cris, blessé pour cinq semaines, manquait à l’appel. Bien entrés dans la partie, les Rhodaniens exerçaient une pression sur des Parisiens méfiants, qui opéraient par contre.

0 Partages