Paris pleure à Lille

282

Paris pleure à Lille

Dans le choc de la 34e journée, Lille a frappé un grand coup en disposant du Paris Saint-Germain (2-1). Malmenés et menés par un but de Pastore, les Lillois ont profité de la rentrée de leur recrue hivernale, Nolan Roux, pour inverser la tendance. Grâce à un Hazard génial, le LOSC revient à deux points du PSG et permet surtout à Montpellier de filer en tête du classement.

C’est une rencontre, un choc aux allures de tournant que ce Lille-Paris Saint-Germain comptant pour la 34e journée de Ligue 1. Avec la victoire de Montpellier vendredi contre Toulouse (1-0), les Parisiens doivent l’emporter pour ne pas dire adieu au titre. Côté Lillois en revanche, l’occasion de battre un adversaire direct, pour lui ravir la deuxième place à la fin de la saison, n’est que trop bonne. Très à l’aise devant son public, le LOSC n’a pas pour habitude de laisser le jeu à son adversaire. Le gardien italien du PSG, Sirigu, va vite le remarquer. Mis a contribution par Hazard (1e, 4e et 22e) et De Melo (5e), l’ancien joueur de Palerme répond présent. Si Paris est asphyxié durant le premier quart d’heure, il se met pourtant à sortir après avoir fait le dos rond. Très discret jusque-là, Pastore croit ouvrir le score suite à un coup-franc de Nene mais sa reprise s’écrase sur la transversale de Landreau. La réaction nordiste ne se fait pas attendre, dans la minute suivante, Hazard est servi par Balmont à l’entrée de la surface et décoche une puissante frappe rasante. Sirigu est battu, pas son poteau. Les débats s’équilibrent alors, peu aidés par l’insupportable nonchalance de Pastore, pathétique par sa suffisance. Visiblement peu inspiré, l’Argentin manque une nouvelle fois d’ouvrir le score sur un centre parfait de Nene en ne cadrant pas sa tête à bout portant. Au terme d’une première mi-temps très engagée, personne n’a trouvé la faille. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir trompé Sirigu et Landreau. Les montants en tremblent encore.

0 Partages