Le Real s’en sort sur la fin

273

Malmené pendant 75 minutes par la modeste formation du Sporting Gijon, le Real Madrid a fait la différence sur la fin pour finalement s’imposer 3-1, samedi à Santiago-Barnebeu, en ouverture de la 34e journée du championnat d’Espagne.

Le Real Madrid possédera toujours au moins quatre points d’avance au coup d’envoi du Clasico, la semaine prochaine au Camp Nou de Barcelone. C’était l’objectif principal que José Mourinho avait assigné à ses joueurs. Un objectif des plus raisonnables face à un adversaire pour le moins modeste, le Sporting Gijon, un club en position de relégable.

Mourinho avait choisi de titulariser Higuain à la pointe de l’attaque au détriment de Benzema et d’aligner Sahin et Callejon d’entrée. Pari perdant dans un premier temps, avec l’ouverture du score surprise des visiteurs, par l’intermédiaire de Las Cuevas (30e). Mais les Madrilènes n’ont pas le temps de douter. Higuain égalise avant la pause (37e).

L’entrée de Benzema fait du bien

En seconde période, l’entraîneur portugais change ses plans. Karim Benzema fait son apparition à la place de Sahin, et Di Maria remplace Callejon. Le niveau de jeu du Real monte d’un cran. Les vagues blanches déferlent sur la défense du Sporting qui tient… jusqu’à un quart d’heure du terme. L’homme de la semaine, de l’année, peut-être de la décennie pour la Casa Blanca, Cristiano Ronaldo, inscrit le but de la victoire à la 74e minute. Benzema aggrave la marque en fin de rencontre (82e). Gijon terminera la rencontre en infériorité numérique après le second carton jaune récolté par Canella.

0 Partages