Le Barça s’extirpe du piège Levante

201

Le FC Barcelone a été mené au score et s’est fait très peur sur la pelouse de Levante, avant de finalement s’imposer (1-2) sur un doublé de Messi, samedi lors de la 34e journée de la Liga. L’écart avec le Real Madrid reste donc à 4 points avant le Clasico de la semaine prochaine.

A une semaine du Clasico, Pep Guardiola avait décidé de ménager quelques joueurs-clé pour ce déplacement à Valence, sur la pelouse de Levante. Ainsi, Iniesta et Alves et Piqué étaient sur le banc. Thiago et Fabregas, qui n’avaient pas joué en milieu de semaine face à Getafe (4-0), étaient à l’inverse titulaires. Le dispositif en 3-4-3 qui avait pleinement donné satisfaction mardi était maintenu, avec notamment un trident offensif reconduit, Sanchez-Pedro-Messi, et un trio défensif encore composé de Puyol, Mascherano et Adriano.

Comme à son habitude, le Barça prenait d’emblée les choses en main. Alexis Sanchez allumait la première mèche pour un centre parfait pour Thiago, dont la tête manquait de peu le cadre. Les deux mêmes hommes étaient en action un instant plus tard pour une nouvelle alerte sur le but de Levante. Domination catalane donc… mais coup de théâtre à la 23e minute. Busquets commet une main dans sa surface. Pénalty pour Levante ! Barkero se charge de le transformer. Le Barça est mené et pointe virtuellement à 7 points du Real à ce moment du match. Catastrophique, à une semaine seulement du Clasico. Fabregas et Messi combinent et sont à deux doigts d’égaliser moins de trois minutes plus tard. Mais le score en reste là à la pause.

Messi trouve la clé du coffre-fort

Au retour des vestiaires, Guardiola lance Cuenca à la place de Xavi. Objectif : écarter le jeu pour contourner le bloc de Levante, qui ne donne pour l’instant aucun signe de faiblesse. Mais en début de seconde période, c’est Barkero qui a l’occasion de doubler la mise. Ce match est définitivement très compliqué pour le Barça. Mais il en faut plus au champion pour baisser les bras. Et à la 64e minute, alors que l’on ne voit pas la solution venir, Lionel Messi trouve la clé du coffre-fort. S’appuyant sur Alcantara, il place un bijou de ballon hors de portée de Munua pour le but de l’égalisation. Quatre minutes plus tard, il rate la balle de but sur un coup franc direct à l’entrée de la surface. Mais la victoire arrivera quand même… A la 70e minute, Botelho pousse Cuenca dans la surface. Pénalty pour le Barça ! Messi se charge de le transformer. Ouf de soulagement dans les rangs catalans.

Le Barça a terriblement souffert dans ce match mais arrache une précieuse victoire qui lui permet du rester à 4 points du Real Madrid, qui s’est pour sa part imposé non sans mal également face à Gijon (3-1). L’écart est donc maintenu avant le Clasico programmé samedi prochain au Camp Nou. Barcelone aura alors l’opportunité de revenir à une longueur de son rival, avant le sprint final d’une saison définitivement hâletante.

0 Partages