L’Atletico Madrid remporte l’Europa League 2012 !

285

L’Atletico Madrid s’est imposé en finale de l’Europa League contre Bilbao (3-0), et récupère donc une Coupe qu’il avait déjà remporté deux ans auparavant. Falcao par deux fois (7e, 34e) et Diego (85e) sont les buteurs d’une rencontre très plaisante à regarder. Les Basques n’auront jamais été en mesure de répondre au défi proposée par l’équipe de Diego Simeone, mais n’avait pas grand chose à faire face à la classe de l’attaquant colombien de Madrid.

Madrid remporte sa deuxième Europa League en trois ans, grâce à son large succès contre Bilbao (3-0). Dans une rencontre qu’ils auront quasiment dominé de bout en bout, les joueurs de l’Atletico ont parfaitement su répondre au défi tactique et technique que les Basques voulaient leur imposer. Mais s’il ne fallait retenir qu’une seule chose, ou plutôt qu’un seul nom de cette finale, ce serait évidemment celui de Radamel Falcao. Le Colombien a rendu une copie parfaite ce mercredi, avec un doublé, qui porte son total en Ligue Europa à 39 réalisations en deux ans, et une passe décisive. Mais sa rencontre ne s’arrête pas uniquement à des statistiques. Toutes ses prises de balles, toutes ses passes, tous ses appels furent réussis au cours de cette confrontation. Du côté basque, il aura probablement manqué un peu de solidité défensive pour pouvoir prétendre à mieux. Car le score ne reflète pas totalement l’écart qu’il y avait entre ces deux équipes tout au long de ce match.

L’Atlético pressait très haut et empêchait les Basques de construire leurs attaques de derrière. Le résultat ne se faisait pas attendre, puisque sur un ballon intercepté au milieu du terrain, Diego lançait Falcao dans la profondeur. Le colombien fixait Amorebieta, se mettait sur son pied gauche et enroulait parfaitement son ballon pour trouver la lucarne opposée d’Iraizoz(1-0, 7e). Le ton était donné et ce but avait le mérite de réveiller Bilbao. Les joueurs de Marcelo Bielsa se trouvaient plus facilement, et surtout arrivaient à garder le ballon dans le camp des Colchoneros. Et c’est Muniain, l’ailier des Leones, qui après avoir repiqué rapidement en provenance du côté gauche, obligeait Courtois à déployer son mètre 98 et à repousser le ballon (24e). Mais l’Atletico parvenait toujours à rester dangereux, d’autant plus que défensivement, les Basques paraissaient souffrir sur la moindre accélération.

Diego pour le coup de grâce

Et Falcao allait montrer toute l’étendue de son talent aux spectateurs de de la National Arena de Bucarest. Sur un centre de de Arda Turan dans la surface de réparation, le Colombien enchaînait feinte de frappe, talonnade et un plat du pied gauche qui trompait pour la deuxième fois de la soirée Iraizoz (2-0, 34e). Ce but, tout aussi splendide que le premier, permettait à Madrid de rentrer aux vestiaires avec deux buts d’avance. En seconde période, Marcelo Bielsa allait tenter un coup tactique en faisant rentrer deux joueurs d’un coup. Pérez remplaçait Iturraspe et Gomez rentrait à la place de Aurtenetxe. Ce coaching restait sans grand effet jusqu’au 20 dernières minutes de jeu, où Gomez (71e), De Marcos (73e) et Susaeta (77e) étaient tout proche de redonner espoir à l’Athletic. Mais soit les attaquants de Bilbao se montraient trop maladroit, soit Courtois, auteur d’un très bon match, s’interposait. C’est d’ailleurs le Belge qui repoussait la dernière occasion franche de Bilbao, face à Susaeta de nouveau (79e). Car ensuite, les Madrilènes allaient profiter des espaces pour placer leurs contres. Falcao d’abord faisait un festival sur le côté gauche de la défense basque et voyait sa frappe, légèrement contrée par Javi Martinez, mourrir sur le poteau (80e).

Mais c’est Diego qui donnait le coup le grâce. Le Brésilien, bien servi par Falcao, emmenait sur le côté gauche Toquero et Amorebieta, avant de placer une frappe croisée du gauche dans le petit filet (3-0, 85e). Munian s’écroulait en pleurs sur la pelouse, et le match se terminait sur une dernière occasion de Gomez, qui trouvait la barre transversale sur une superbe frappe tendue des 30 mètres (90+3). L’Atletico Madrid récupère son titre, laissé une pour une petite année à Porto, et peut désormais se concentrer sur sa rencontre de Liga, qui lui permettra peut-être de gouter de nouveau à la grande Coupe d’Europe.

0 Partages