La voix du foot s’est éteinte !!

176

La voix du foot s’est éteinte !!

Thierry Roland est décédé à l’âge de 74 ans. Alors qu’il avait renoncé à commenter l’Euro 2012 pour M6, Thierry Roland aurait fait un AVC (accident vasculaire cérébral) dans la nuit de vendredi à samedi.

L’Euro 2012 devait signer le grand retour du duo mythique de la télévision avec Jean-Michel Larqué. Les deux compères s’étaient retrouvés pour commenter le match Roumanie-France comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2012 sur M6. Mais ils n’avaient plus commenté de grande compétition internationale depuis l’Euro 2004, au Portugal.

Pendant des années, le duo avait été la voix du football dans les foyers français. Les Guignols de l’Info de Canal+ avait fini par populariser le “Tout à fait Thierry” que répétait en boucle Jean-Michel Larqué à Thierry Roland, dont les phrases polémiques ont souvent retenu l’attention. La première remonte au 9 octobre 1976, lorsque, pendant un match de l’équipe de France contre la Bulgarie, à Sofia, il s’en prend à l’arbitre écossais qui a sifflé un penalty en faveur des Bulgares. “M. Foote, vous êtes un salaud !“, s’écrie-t-il en direct. Furieuse, Antenne 2 veut le sanctionner, mais recule face à la réaction des téléspectateurs. D’autres écarts suivront comme celle lâchée en 2002 lors d’un match entre la Corée du Sud et la France : “Il n’y a rien qui ressemble plus à un Coréen qu’un autre Coréen, surtout habillés en footballeurs, d’autant qu’ils mesurent tous 1,70 m, qu’ils sont tous bruns, à part le gardien.” En 1998, réconcilié avec ceux qui lui reprochaient ses débordements verbaux, Thierry Roland avait connu son apogée de sa carrière lors de la finale de la Coupe du monde remportée par la France face au Brésil (3-0). Emu aux larmes il avait alors crié : “Je crois qu’après avoir vu ça, on peut mourir tranquille ! Enfin, le plus tard possible. Ah ! C’est superbe ! Quel pied ! Oh putain !

En près de 60 ans de carrière, le journaliste populaire a commenté 13 Coupes du Monde et 9 Championnats d’Europe des Nations. Avant de partir définitivement, il n’avait pu s’empêcher de se faire remarquer en officialisant son forfait pour l’Euro. “Je suis courbatu, j’ai des petits spasmes à droite à gauche. Donc très sincèrement, je ne me sens pas le courage d’aller en Ukraine“, avait expliqué le commentateur sportif. Il avait estimé que “ça ne serait pas raisonnable d’aller en Ukraine où il n’y a pas de grosse médecine au cas où il m’arriverait quelque chose“.

0 Partages