City, en route vers le titre

216

Manchester City a remporté la rencontre qui l’opposait à Newcastle (2-0), et s’ouvre une voie royale vers le titre de champion d’Angleterre. Yaya Touré est le héros de cette partie. Auteur de deux réalisations (64e, 70e), l’Ivoirien a encore une fois démontré qu’il était indispensable aux Skyblues. Newcastle, en revanche, manque l’occasion de revenir sur Arsenal, et peut presque dire adieu à la Ligue des champions.

Avec une dernière rencontre à disputer contre QPR, il est désormais peu probable que les Citizens laissent échapper un trophée qu’ils n’ont plus remporté depuis 1968. Yaya Touré est le héros de cette partie. L’Ivoirien, passé meneur de jeu à la sortie de Samir Nasri à l’heure de jeu, a encore une fois prouvé qu’il était le meilleur joueur des Skyblues depuis deux saisons. Pour l’équipe d’Alan Pardew, cette défaite est quasiment synonyme de non-qualification pour la prochaine Ligue des champions. Pourtant, ce dimanche après-midi, les Magpies n’ont pas démérité.

Le début de la rencontre était dominé de la tête et des épaules par Manchester City.
La seconde période démarrait sur les mêmes bases. City avait la possession territoriale et Newcastle procédait par des contres d’une grande rapidité. Et alors que pour la première fois de la rencontre, le rythme de la partie retombait, sur une combinaison entre De Jong, entré à la place de Nasri, et Aguëro, Yaya Touré avait la place de frapper à 25 mètres. L’Ivoirien enroulait parfaitement sa frappe et battait Krul sur sa gauche (1-0, 70e). Agüero était à deux doigts de profiter du coup de massue reçu par les Magpies, mais seul face au portier de Newcastle, il ne parvenait pas à cadrer (74e). La fin de match était franchement débridée et Touré avait l’occasion de doubler la mise (84e) mais l’ancien Monégasque, en face à face, s’écroulait devant Krul. Finalement il fallait un héros à cette rencontre et il se nommait Yaya Touré. L’ancien Blaugrana assurait la victoire des siens sur un contre (90e) bien mené par Agüero. Roberto Mancini pouvait exulter, le coach italien est en passe de faire de son Manchester City une machine à gagner. Il sera difficile de déloger les Mancuniens du haut de l’affiche les prochaines saisons.

0 Partages