François Hollande propose que “la dette tunisienne soit convertie sous forme de don par la communauté internationale”

208

S’exprimant devant un auditoire de jeunes, lors d’une rencontre-débat organisée, mardi après midi, à Tunis, M.  Hollande a affirmé que la France, par-delà ses clivages, doit aider la Tunisie à affronter les difficultés économiques et sociales auxquelles elle est confrontée dans un environnement régional et international difficile.

La France et l’Europe, a-t-il précisé, soutiendront lors de la réunion du G8 à Deauville, le processus de transition en Tunisie au double plan économique et financier, ajoutant que cet accompagnement pourrait s’étaler sur une période de 5 ans, à travers des projets d’infrastructure, d’indépendance énergétique, de formation et de requalification des diplômés du supérieur.

Par ailleurs, M. François Hollande s’est déclaré confiant en la capacité du peuple tunisien, fort de ses nombreux acquis depuis l’indépendance, à fonder une démocratie stable et respectueuse des droits de l’Homme.

Si j’accède à la présidence de la République française, je m’efforcerais à faciliter les échanges culturelles et économiques entre les deux pays et à jeter les fondements d’une coopération d’égal à égal, a-t-il soutenu.

Cette rencontre-débat avec les jeunes tunisiens intervient en marge de plusieurs autres rencontres qui ont eu lieu, dans la matinée, entre la délégation du PS et plusieurs responsables de partis de gauche en Tunisie.

0 Partages