À propos d’Ennahdha et de son chef de liste juif à Monastir

256

À propos d’Ennahdha et de son chef de liste juif à Monastir

L’apparence peut être trompeuse par l’affichage d’une fausse opposition – excessive dans son expression – entre les sectes musulmanes et juives. Qui se ressemblent s’assemblent…

Un juif peut, comme un musulman, se retrouver pleinement dans la promesse, plus ou moins lointaine, plus ou moins réalisable, d’une société tunisienne conservatrice noyée dans la nostalgie d’une normativité de 14 siècles ou de 5000 ans. Tant pis pour le décalage de civilisation.

Dans cet Etat religieux, le mariage civil demeure interdit. Le samedi est appelé à être un jour de black-out absolu. Le messianisme le plus rétrograde est carrément au pouvoir, consolide le gouvernement aveugle de Netanyahou et la haine du Palestinien. Comme aussi la détestation du juif

0 Partages