Le Real Madrid n’aime pas le suspense

300

Le Real Madrid n’aime pas le suspense

Le Real Madrid n’avait décidément pas envie de faire comme l’Olympique Lyonnais. Déjà facile tombeurs de l’Apoel Nicosie à l’aller, les Merengues ont récidivé (5-2) ce mercredi à l’occasion des quarts de finale retour de la Ligue des champions. Sans forcer leur talent, les Espagnols ont fait la différence grâce à C.Ronaldo et Kaka notamment. Après 150 minutes de jeu, les Chypriotes ont finalement réussi à sauver l’honneur. Insuffisant toutefois pour accéder aux demi-finales.

Le suspense aura duré vingt-six minutes. Si tant est qu’il y en avait. Large vainqueur au match aller en terre chypriote, le Real Madrid s’est de nouveau aisément imposé ce mercredi contre l’Apoel Nicosie à l’occasion des quarts de finale retour de la Ligue des champions. Désireux de concerner l’ensemble de son effectif, José Mourinho avait décidé de faire confiance à certains de ses habituels remplaçants. Ainsi, Granero, Altintop et le jeune Français Varane étaient alignés d’entrée. Le “Mou” s’était même permis le luxe de mettre Benzema, Özil et Xabi Alonso sur le banc. Malgré une équipe remaniée, la décision est venue des stars madrilènes. Suite à une tête ratée d’Higuain sur un centre de Marcelo, Cristiano Ronaldo reprenait victorieusement le cuir du genou pour anéantir les infimes espoirs de la formation chypriote (26e). C’est d’ailleurs ce même Marcelo qui offrait le deuxième but à Kaka. Servi en retrait par son compatriote brésilien, le Ballon d’Or 2007 propulsait une magnifique frappe enroulée du pied droit directement dans la lucarne de Pardo, le portier de l’Apoel (36e). Le Real a ensuite déroulé sereinement, la messe étant déjà dite depuis bien longtemps.

La réduction du score de Manduca pour l’Apoel à l’heure de jeu n’aura été que purement symbolique mais récompensera pourtant le très beau parcours des Chypriotes dans cette édition 2012 de la Ligue des champions. Comme pour punir Nicosie d’avoir osé marquer un but à Santiago-Bernabéu, C.Ronaldo expédiera ensuite un coup franc dans la lucarne d’un Pardo archi battu (75e). Dans la foulée, Callejon corsera un peu plus l’addition (80e). Dans une fin de match totalement débridée, l’Apoel réduira une nouvelle fois le score sur penalty grâce à Solari (82e). Avant que Di Maria, suite à un une-deux avec Kaka, ne lobe le gardien chypriote pour offrir un cinquième but aux Madrilènes. Sans véritablement forcer, les Espagnols se seront défaits d’une vaillante équipe de Nicosie, décomplexée une fois l’élimination assurée. En demi-finale, le Real Madrid sera opposé au Bayern Munich, tombeur mardi de l’Olympique de Marseille.

 

0 Partages