Chelsea s’est fait très peur

285

Chelsea s’est fait très peur

Chelsea aura assuré … avant de se faire très peur. A l’occasion des quarts de finale retour de la Ligue des champions, les Blues se sont imposés contre le Benfica Lisbonne (2-1). Menés après l’ouverture du score de Lampard, sur penalty, les Lisboètes ont égalisé en fin de match grâce à Javi Garcia et offert des sueurs froides à des Londoniens trop confiants. Au bout du suspense, R.Meireles achèvera des Portugais, bien trop brouillons à l’approche du but anglais. Avec ce succès, Chelsea accède au tour suivant et affrontera le FC Barcelone.

Surpris dans son stade de la Luz au match aller (0-1), le Benfica Lisbonne n’avait pas le choix ce mardi à l’occasion des quarts de finale retour de la Ligue des champions. Chelsea est d’ailleurs prévenu et s’en est vite rendu compte. Rentrés dans la rencontre de manière tonitruante, les Portugais ont le couteau entre les dents. Les Blues, surpris, sont acculés sur leur but. Grâce à la qualité technique d’Aimar notamment, les Lisboètes mettent les Londoniens en difficultés défensivement. Ce sont pourtant les Anglais qui se procurent la première occasion de la rencontre. Sur un corner, David Luiz place une volée, contrée par un véritable sacrifice de Capdevila. La tentative du Brésilien partait bien, les Portugais ont eu chaud. Échaudés par ce brusque réveil de Chelsea, Benfica calme ses ardeurs. Erreur fatale puisque les Blues vont justement en profiter pour se montrer plus pressants et même parvenir à tuer le suspense. Sur une ouverture, A.Cole pénètre dans la surface et est déséquilibré par Javi Garcia. Monsieur Skomina n’hésite pas et permet à Lampard de donner l’avantage aux Anglais. Déjà mince, l’espoir de qualification vient de se réduire considérablement côté portugais. Moralement, les Lisboètes vont même s’effondrer peu avant la mi-temps lorsque Maxi Pereira regagnera prématurément les vestiaires après avoir récolté un second avertissement synonyme d’exclusion.

Benfica meurt les armes à la main

Loin de se laisser battre et abattre, Benfica repart de l’avant. Cardozo oblige même Cech à réaliser un arrêt de grande classe suite à une frappe enroulée du gauche qui prenait la direction de la lucarne. Dominé mais incontestablement plus dangereux, Chelsea a plusieurs fois l’occasion de tuer le match mais Ramires (50e), Torres (52e), Mata (57e et 70e) et Kalou (66e et 75e) vendangent. Peu en réussite sur ces deux rencontres, les Lisboètes se montrent inexplicablement fébriles dans le dernier geste. Malgré de nombreuses occasions, jamais les attaquants portugais ne seront parvenus à prendre Cech à défaut. Sauf lorsque Javi Garcia décidera de s’en mêler. Sur un corner, l’Espagnol devance tout le monde, même la sortie du gardien tchèque, et redonne espoir aux Aigles (85e). S’ils marquent un but, les Portugais iront en demi-finales. Les Lisboètes ne vont pourtant pas espérer longtemps puisque Raul Meireles, l’ancien de Porto, conspué sur chaque prise de balle, anéantit finalement Benfica sur un contre assassin mené à 3 contre 2 (92e). Au métier, Chelsea l’emporte et accède au tour suivant. En demi-finale, les Blues affronteront le favori de l’édition, le FC Barcelone, tombeur mardi du Milan AC.

0 Partages