Barcelone, comme d’habitude

269

Barcelone, comme d’habitude

Le FC Barcelone a battu le Milan AC (3-1) et se qualifie donc pour les demi-finales de la Ligue des champions. Dans un match maîtrisé par les Catalans, les joueurs de Milan auront eu le mérite d’y croire pendant une heure. En plus de l’équipe championne d’Europe en titre, les joueurs de Massimiliano Allegri ont dû faire face à un arbitrage défavorable. A noter que Lionel Messi, avec son doublé, est le premier joueur à dépasser 12 buts sur une Ligue des champions.

Le FC Barcelone continue son chemin dans cette Ligue des champions et défiera soit Chelsea soit Benfica dans deux semaines. Grâce à leur victoire 3-1 contre le Milan AC, les Catalans font plus que jamais office de favoris dans cette compétition. Impressionnants du début à la fin, les joueurs de Pep Guardiola ont cependant profité d’un arbitrage plus que favorable. Il est certain que dans les prochains jours, la presse italienne devrait attaquer l’arbitre de la rencontre, M. Kuippers, qui a accordé un pénalty plus que généreux aux Blaugranas et qui est resté de marbre sur une faute flagrante commise par Mascherano. Les Rossoneri n’ont cependant pas à rougir de leur prestation. Jusqu’au bout ils se seront tenus à leur plan de jeu, mais le football se joue à onze contre onze, et à la fin c’est toujours Barcelone qui gagne.

Messi bat un nouveau record

Comme à leur habitude, les Barcelonais avaient décidé de mettre une énorme pression d’entrée de jeu à leurs adversaires. Les Milanais tentaient bien de garder leur bloc haut pour intercepter les relances catalanes, mais la machine espagnole était trop bien huilée ce mardi soir. Après une petite dizaine de minutes, Messi avaient déjà manqué deux actions, bien servi par Xavi (7e) et Fabregas (8e). Au final, tout cela n’était que partie remise. Après un cafouillage dans la surface de réparation, Antonini fauchait la “Pulga” dans la surface. L’arbitre accordait logiquement un penalty aux locaux, que le numéro 10 du FC Barcelone transformait en tirant sur la droite d’Abbiati. L’Argentin inscrivait son 13e but dans la compétition, chose qu’aucun joueur n’avait réalisé avant lui (1-0, 11e).

Mais les Milanais ne semblaient pas particulièrement affectés par ce but encaissé. Si les Barcelonais continuaient à garder la possession du ballon, les contres italiens paraissaient de leur côté se faire de plus en plus incisifs. Sur une rapide remontée de balle milanaise, Robinho fixait parfaitement la défense blaugrana et passait le ballon à Ibrahimovic dos au but. Le Suédois prolongeait la balle pour Nocerino qui arrivait lancé et qui d’une frappe croisée trompait Valdès (1-1, 33e). Stupeur au Camp Nou : à ce moment de la partie, les Catalans étaient éliminés de la compétition. Puis survenait LE fait de jeu du match. Sur un corner tiré par Xavi, Busquets était accroché dans la surface et s’écroulait. L’arbitre désignait le point de pénalty pour une faute de Nesta sur le champion du monde 2010. Messi changeait de côté en tirant à droite du portier milanais et en profitait pour mettre la barre de son record un peu plus haute (2-1, 42e).

0 Partages